Bertrand BADRÉ, expert financier renommé, a livré lors de TRUSTECH 2023 une conférence stimulante abordant les dynamiques complexes qui façonnent notre monde aujourd'hui. Il a commencé par souligner les forces contradictoires en jeu — le cynisme versus le désir de changement — dans un contexte de multiples crises, internes et externes.
bertrand badre lors de son intervention à trustech 2023
L'un des principaux problèmes soulignés par Bertrand BADRÉ était le manque alarmant de progrès vers les objectifs de développement durable de l'ONU, avec seulement 13 % sur la bonne voie et 87 % à la traîne ou en régression. Cette crise croise un paradigme financier en mutation, marqué par la hausse des taux d'intérêt, l'inflation et la fin de l'assouplissement quantitatif.

La conférence a exploré les défis posés par l'IA, en soulignant la nature double de son impact — potentiellement salvatrice ou destructrice, comme en témoignent les débats récents autour d'OpenAI. Les tensions géopolitiques, les alarmes sociales et une crise de confiance aggravent encore le paysage mondial.

Bertrand BADRÉ a ensuite retracé les racines des discussions actuelles 50 ans en arrière, mettant en lumière des moments clés en 1970, 1971 et 1972. La suspension de l'étalon-or par le président Richard Nixon en 1971 et l'argument de Milton Friedman en faveur de la maximisation du profit en 1970 ont façonné la trajectoire de la pensée économique moderne. Le rapport du Club de Rome en 1972 a mis en garde contre une croissance illimitée dans un monde fini, présageant les questions non résolues d'aujourd'hui.

Le modèle financier qui a prévalu après 1989 a été sévèrement mis à l'épreuve lors de la crise financière mondiale de 2007-2012, révélant des failles dans l'innovation, la régulation et la mondialisation. Cette crise de confiance, couplée à des tensions géopolitiques et aux séquelles de la guerre en Irak, a préparé le terrain pour les défis actuels.

Bertrand BADRÉ a reconnu les efforts de régulation post-2015 mais a critiqué leur impact limité sur les causes profondes. Il a souligné des conférences clés en 2015, telles que l'Accord de Paris sur le climat, l'Accord de New York sur les objectifs de développement durable et le Partenariat pour le développement à Addis Abeba.

Cependant, il a exprimé une profonde préoccupation face à l'échec de la réalisation de ces objectifs, avec seulement 13 % de progrès et la conférence COP marquant un moment imminent. Il a soutenu que le système mondial actuel, établi dans les années 1970 et 1980, reste neutre et insuffisant face aux défis actuels.

Bertrand BADRÉ a appelé à une réévaluation fondamentale de nos systèmes économiques et de gouvernance. Il a souligné la nécessité de dépasser les modèles centrés sur le profit, suggérant un virage vers des solutions rentables pour les problèmes mondiaux. Il a proposé un système de comptabilité "mark to planet", intégrant des facteurs extra-financiers dans les évaluations financières.

Le conférencier a conclu en proposant 12 principes pour naviguer dans les complexités de la finance et de la technologie. Ces principes appellent à l'humilité, à la pensée holistique, à la résilience, à la collaboration entre les secteurs public et privé, et à un accent sur les objectifs partagés de l'humanité. Il a encouragé un passage de "plus en plus" à "mieux et mieux" et a souligné l'importance du développement durable — laisser le monde tel que nous l'avons trouvé pour les générations futures.

En essence, la conférence de Bertrand BADRÉ à TRUSTECH 2023 a servi d'appel pressant à une réévaluation globale de nos systèmes économiques et technologiques face aux défis mondiaux.
X
Ce site utilise des cookies
En savoir plus
Accepter